Greater Moncton Homelessness Steering Committee

Au sujet du CDSAGM

Historique, notre mission et enjeux prioritaires


 

Historique

Lancée en décembre 1999, l'Initiative nationale pour les sans-abri (INSA) avait pour but de réduire et de prévenir l'itinérance au Canada. L'Initiative de partenariats en action communautaire (IPAC) était un élément clé de l'INSA qui offrait du financement et du soutien aux projets et programmes communautaires visant à appuyer les buts de l'INSA. L'IPAC a rassemblé tous les ordres de gouvernement et la collectivité afin de collaborer et de travailler en partenariat à l'élaboration et à la mise en œuvre de plans communautaires locaux pour s'attaquer aux problèmes d'itinérance, à la fois à moyen et à long terme.

À la fin de 2000, on a formé le Comité directeur de Le Comité directeur des sans-abri du Grand Moncton (CDSAGM) afin d'offrir du leadership dans l'élaboration d'un plan communautaire pour les trois municipalités de Moncton, Riverview et Dieppe. Au cours des premiers mois de 2001, le CDSAGM a travaillé en collaboration étroite avec Développement des ressources humaines Canada (maintenant appelé Service Canada) et une & équipe de recherche de W. Morrison & Associates de Fredericton (N.-B.) afin de recueillir de l'information des fournisseurs de services clés, des intervenants clés et des itinérants au sujet des atouts et des lacunes en matière de services de la région. À la suite d'une consultation exhaustive, on a élaboré un plan communautaire en mai 2001 dans lequel on cernait les priorités clés du financement de projets en vertu de l'IPAC.

Au début de 2003, le gouvernement fédéral a annoncé son intention de continuer de financer l'IPAC et il a demandé aux collectivités de faire la mise à jour de leur plan communautaire en conséquence. Une fois de plus, le CDSAGM assuré son leadership. Au printemps 2003, il a organisé un Forum communautaire sur l'itinérance qui a réuni 70 représentants de plus de 50 groupes et organismes, y compris des fournisseurs de services, des organismes sans but lucratif, des églises, des organismes gouvernementaux et des intervenants clés. On a établi les priorités clés, comme l'augmentation du nombre de refuges, l'augmentation du nombre et de la disponibilité d'unités de logement adéquates et abordables, la formation de partenariats avec les personnes qui travaillent avec les personnes sans abri ou à risque de le devenir, la réduction de l'exclusion sociale et la sensibilisation. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter the le Plan communautaire de 2003 du CDSAGM.

En avril 2007, le gouvernement a annoncé une nouvelle stratégie, la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (IPLI) qui mettra l'IPAC à profit en mettant l'accent sur une approche donnant priorité au logement pour les sans-abri au Canada. Grâce à la collaboration avec les collectivités, les provinces et les territoires, les partenaires des secteurs privé et sans but lucratif, ainsi que les partenaires autochtones, la Stratégie permet une uniformisation judicieuse des investissements des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, et aide les personnes et les familles sans abri à avoir accès à une gamme de services et de programmes dont elles ont besoin pour devenir autonomes.

À l'été 2007, environ une douzaine de membres du CDSAGM ont proposé des projets au Conseil consultatif communautaire formé de membres de la collectivité afin de formuler des recommandations destinées à l'IPLI. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les projets financés pour la période 2007-2009 et les priorités clés visant à éliminer l'itinérance et la pauvreté dans le Grand Moncton, veuillez consulter le plan communautaire 2007 du CDSAGM.

En 2009-11, le financement de la SPLI a permis la construction de 10 logements de transition pour hommes dans la région du Grand Moncton. Le projet a été réalisé par la Société John Howard du sud-est du Nouveau-Brunswick. Le financement permit également l'embauche d'un agent de développement communautaire à temps partiel, dont les responsabilités principales sont de sensibiliser l'itinérance dans le Grand Moncton et d'offrir un support au Comité Directeur pour les sans abri du Grand Moncton. Cliquez ici pour le plan communautaire de 2011-14.

De 2011 à 2014, grâce au financement de la SPLI, le YWCA de Moncton a mis en œuvre un programme de logement avec services de soutien pour les femmes. De plus, il a réalisé du travail préparatoire dans un bâtiment qui hébergera les adolescentes enceintes et les jeunes mamans (qui deviennent souvent des sans-abri sans soutien). Le YWCA a également obtenu du financement pour embaucher un agent de développement communautaire à temps partiel, dont le rôle est de sensibiliser, de recueillir des données et de suivre le progrès touchant l'élimination de l'itinérance dans le Grand Moncton.

De 2014 à 2019, nous ferons la transition vers le modèle Logement d'abord, qui consiste à loger les sans-abri et à leur fournir ensuite l'aide qu'il leur faut pour demeurer dans leur logement. Cliquez ici pour lire le Plan communautaire 2014-2019 du CDSAGM.

 

Notre mission

La Comité directeur des sans-abri du Grand Moncton (CDSAGM) est un comité réunissant plusieurs parties prenantes qui travaillent à faire en sorte que le Grand Moncton ait un système efficace et souple en place pour prévenir l’itinérance et que les cas d’itinérance soient rares, brefs et non récurrents.

Le CDSAGM est le conseil consultatif communautaire (CCC) du Grand Moncton dans le cadre de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance du gouvernement.

Domaines prioritaires de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance de 2014-2019 :

  • Réduire l'itinérance au moyen d'une approche Logement d'abord

  • Améliorer l'autonomie des personnes et des familles sans abri et de celles qui risquent de le devenir de manière imminente au moyen de services personnalisés.
  • Préserver ou accroître la capacité des installations utilisées pour répondre aux besoins des personnes sans abri ou qui risquent de le devenir de manière imminente.
  • Assurer la coordination et la mobilisation des ressources
  • Améliorer la collecte et l'utilisation des données

Le saviez-vous?

Dans l'année 2015, le Carrefour pour femmes a hébergé 107 femmes et 44 enfants qui fuient la violence domestique.